bienvenue sur le site de l'asbl Jeune Et Citoyen banniere centre participation et citoyenneté logo asbl jec
  Reveir à l'accueil

Le Forum des délégués 2014

photo groupe forum

 

Le Forum des délégués qui s'est déroulé à La Tricoterie le mercredi 23 avril 2014 nous a permis de rencontrer des délégués et des adultes-ressources formidables, de découvrir des projets originaux et de réfléchir ensemble à la mise en réseau des acteurs de la délégation.

 

La thématique de cette année était "la mise en réseau des acteurs de la délégation". Dans l'idée de développer une communauté d'acteurs des délégations scolaires qui permette à chacun (jeunes et adultes) de partager son expérience et de bénéficier de celle des autres, cette journée était une occasion de réfléchir ensemble au sens et aux formes de ce réseau.

 

 

 

Une journée pour et par les jeunes !

Cette année, nous avons fait le pari d'organiser la journée avec un groupe de jeunes volontaires aux commandes de l'événement. Le pari est réussi puisque nous avons pu compter sur l'implication créative et généreuse de Yousra, Lindsay, Bryan, Nora, Alphonsine, Damien et Jules ! Nous les remercions encore pour leur dynamisme.

 

Un programme riche

Avec nos organisateurs volontaires, nous avons proposé aux participants un programme riche dans une ambiance décontractée :

 

 

  • 9h - 9h45 : Accueil des participants et montage des stands de la foire de la délégation.
  • 9h45 - 10h15 : Mot de bienvenue et présentation de la journée par les jeunes organisateurs et Stéphane, notre secrétaire général.
  • 10h15 - 11h : Speed dating de la délégation pour briser la glace, mettre tout le monde dans le bain et commencer à nouer des relations. Nous avions imprimé des cartes de visite pour chaque participant afin qu'il puisse les échanger pour garder le contact.
  • 11h : Ouverture de la foire de la délégation lors de laquelle chaque groupe de participants a pu, au travers d'un stand présenter la délégation de son école, ses projets, ses réflexions, ses questionnements et ses attentes pour la mise
  • 12h30 - 13h15 : Walking dinner pour poursuivre les rencontres et les échanges autour d'un délicieux buffet.
  • 13h15 - 14h : Premier cycle de tables-rondes (voir ci-dessous).
  • 14h15 - 15h : Second cycle de tables-rondes (voir ci-dessous).
  • 15h - 15h30 : Assemblée de conclusion, toujours animée par nos jeunes organisateurs, suivie de la photo de groupe (celle qui se trouve juste ici au-dessus).
  • 15h30 - 16h : Démontage des stands des participants.
  • 16h : Drink de fin de journée.

 

Le numéro 15 de Particip'action est entièrement consacré à ce moment d'ébullition participative. Nous y parlons du processus de création de l'événement avec les jeunes volontaires, des témoignages et impressions de participants et des réflexions issues des différentes tables-rondes.

 

Le début d'une dynamique

Dans la continuité de ce moment d'échanges, nous avons créé un groupe Facebook (fermé, c'est-à-dire que seuls les membres de ce groupe ont accès aux publications) destiné à offrir à ses membres un espace de partage d'expériences, de réflexions, d'outils et de pratiques participatives.

Nous souhaitons faire de ce groupe, avec vous, un outil pour favoriser l'émergence d'une intelligence collective autour des questions et enjeux de la participation des jeunes à leurs milieux de vie, un premier pas vers la constitution d'une communauté d'acteurs intéressés par et/ou impliqués dans des structures de particiation des jeunes.

Venez y rencontrer des gens, poser des questions, lancer des débats, diffuser des outils ou des astuces... Bref, venez y construire avec nous un Forum permanent !

Rendez-vous sur www.facebook.com/groups/ReseauJeunesCitoyens !

 

 

Aperçu des tables-rondes

L'après-midi du Forum a été rythmée par deux cycles de tables-rondes proposées et animées par des amis et partenaires. Elles ont été l'occasion d'approfondir plusieurs dimensiosn de la question de la mise en réseau des acteurs de la délégation. Petit aperçu des discussions qui y ont eu lieu...

 

Cyber harcèlement, cyberdépendance

avec Manuela Guisset, d'Action Ciné Médias Jeunes (ACMJ)

À partir des expériences des jeunes, de chiffres et de conclusions d'experts, le groupe a exploré des pistes de solutions à ces problématiques complexes. La question de la différence entre harcèlement et cyber-harcèlement a été abordée ainsi que leurs conséquences. Parmi les idées fortes, on en retiendra l'importance d'en parler un maximum.

 

Les tendances nouvelles dans les réseaux

avec Manuela Guisset d'Action Ciné Médias Jeunes (ACMJ)

Là aussi au départ des pratiques des jeunes, on s'est interrogé sur l'utilisation et le sens de ces usages, non pas dans une optique moralisatrice mais bien constructive. Il a été proposé que les adultes s'appuient davantage sur les compétences des jeunes en la matière. Les opportunités et les limites de certains outils ont été discuté. Il est ressorti qu'il était important de maîtriser ces outils et leurs réglages de confidentialité ainsi que se mettre d'accord ensemble sur des règles d'utilisation communes au groupe.

 

Mise en réseau des JM-Oxfam, notre témoignage, vos réactions !

avec Hugo Roegiers et Simon Laffineur des Jeunes Magasins-Oxfam

Le groupe a analysé les outils utilisés par Oxfam pour mettre en réseau les JM des différentes écoles et a prolongé la réflexion sur leur possible application à un réseau de délégués. Il s'en est dégagé que les e-mails et les forums de discussion sont délaissés au profit de Facebook et des réseaux sociaux, même s'ils ne sont pas très propices aux discussions structurées. Le souci de quelque chose de vivant et dynamique est central.

 

Être en réseau, une méthodologie du vivant

avec Jean-Robin Poitevin de la Coordination des Écoles De Devoir du Brabant-Wallon (CEDDBW)

Au départ des expériences du groupe, le groupe a réfléchi aux conditions nécessaires pour entretenir des relations saines entre individus vivants en situation d'échange et de collaboration. L'idée de « réseau » étant de plus en plus associé au monde informatique, l'idée était de prendre le contre-pied de cette tendance et d'explorer le concept de réseau humain à travers la construction d'une grille de mots croisés. Le résultat est à découvrir en page 14 de Particip'action n°15.

 

L'articulation du JE-NOUS

avec Marcel Linsmeau d'Explicite

Après son intervention au Forum des délégués 2013 sur le cercle sociocratique, Marcel est revenu pour prolonger la réflexion autour du cercle dans le cadre d'une communauté en ligne. À travers une petite mise en situation, le groupe a expérimenté les « réalités, virtualités et subtilités du cercle de délégués » pour comprendre comment faire pour que les participants s'écoutent et que la parole soit distribuée avec intelligence afin que chaque JE contribue justement à l'émergence du NOUS et à l'atteinte des objectifs. Marcel revient plus en détail sur cette réflexion en page 12 de Particip'action n°15.

 

Comment mettre en place au sein de l'école des projets artistiques qui mettent la participation des jeunes au centre du processus ?

avec Alain Lemaître et Guilhem de Crombrugghe de Prospective Jeunesse

Après la découverte d'un projet artistique réalisé par des jeunes, le groupe a réfléchi aux conditions pour qu'un projet soit réellement pris en main par les élèves. Il est ressorti principalement que l'implication des élèves dès le début (idée de base) et jusqu'à la fin du projet était indispensable pour qu'ils s'en sentent responsables et donc s'y impliquent.

 

Construire un projet sans se voir ?

avec Nathalie Flament et Guillaume Lair-Due de Résonance

L'idée de ce groupe était idée de réfléchir aux formes possibles et aux moyens d'une collaboration à distance entre des acteurs issus d'écoles différentes en vue de réaliser un projet commun. Parmi idées les fortes, on retiendra l'attention à avoir pour éviter qu'un outil de communication collectif ne devienne un « défouloir, qui part dans tous les sens », ainsi que l'utilité de partager des projets positifs, des fonctionnements efficaces et non juste des problèmes. Enfin, on a souligné qu'un des problèmes centraux étant le manque de temps, le but d'un tel outil doit être de gagner du temps et de rendre l'action plus efficace.

 

Comment éviter que le projet citoyen dans l'école ne soit une « coquille vide » ?

avec Bruno Derbaix du Mouvement des Institutions et des Écoles Citoyennes (MIEC)

Le groupe a échangé des réflexions sur les difficultés rencontrées par les projets de citoyenneté active dans les écoles et débattu des pistes de solutions possibles. Parmi celles-ci, on a noté que le choix de projets réalistes (pas trop ambitieux) évitait le découragement et que créer un véritable partenariat entre les élèves et les adultes (profs et direction) était un atout pour atteindre les objectifs poursuivis.

 

La Tricoterie, fabrique de liens ?

avec Xavier Campion de La Tricoterie

Xavier Campion a présenté et discuté avec le groupe La Tricoterie dont il est l'un des fondateurs. Ancien bâtiment industriel reconverti en une « fabrique de liens », c'est un lieu de rencontre physique entre les publics dans un quartier cosmopolite. C'est surtout un projet engagé qui favorise les initiatives solidaires et entend lutter contre l'individualisme ambiant.

 

Comment l'asbl JEC peut-elle vous soutenir pour assumer votre rôle de délégué au sein de l'école ? Et la mise en réseau des délégués ?

avec Amandine de l'asbl JEC

Cette table-ronde avait pour but de recueillir les pistes de réflexion des délégués présents. Un article est consacré aux idées qui en sont issues en page 13 de Particip'action n°15.

 

Comment l'asbl JEC peut-elle vous soutenir pour assumer votre rôle d'adultes-ressources ?

avec Audrey Verstraeten pour l'asbl JEC

L'objectif de cette table-ronde était d'explorer, à partir des expériences des adultes-ressources, comment l'asbl Jeune Et Citoyen pouvait les soutenir pour assumer leur rôle dans le processus de participation citoyenne des délégués.

Parmi les idées fortes, nous retiendrons la nécessité de les aider à sensibiliser tous les acteurs de l'école au bien-fondé des processus de participation des jeunes ainsi que celle de définir un cadre clair dans lequel pouvoir laisser un maximum de liberté aux jeunes.